Dimanche.

Je ne sais plus ce que c’est ; un dimanche.

Je me souviens que souvent il suivait une nuit agitée ; une nuit blanche.

On se réveillait comme on pouvait, les yeux collés, encore un peu éméché, et un sacré mal de tronche.

« Elle était plus jolie, cette nuit.. »

On partait à la recherche d’un point d’eau…et d’un bon gros McDo.

Et puis, l’après-midi, les plus braves allaient se balader, pendant que les autres restaient alités devant leur nouvelle série préférée.

Ensuite venait la soirée. On checkait le programme TV. 

C’était soit tout, soit rien.

Et on pensait au lendemain, en allant se coucher.

Je ne sais plus ce que c’est ; un dimanche.

J’ai oublié.

Cette sculpture permanente.

Su luna de pergamino 
Preciosa tocando viene 
por un anfibio sendero 
de cristales y laureles. 
El silencio sin estrellas, 
huyendo del sonsonete, 
cae donde el mar bate y canta 
su noche llena de peces.

Federico García Lorca, Romancero Gitano, 1928.

Preciosa.