Est-ce que ce monde est sérieux.

« Je suis en état d’érection intellectuelle permanente, et tout vient au devant de mes désirs. Ma corrida liturgique prend corps. Beaucoup commencent à se demander si elle n’a pas déjà eu lieu. Des curés courageux s’offrent à danser autour du taureau, mais étant donné les très grandes conditions ibériques et hyperesthétiques de l’arène, la plus forte excentricité consistera à substituer à l’enlèvement plat et circulaire du taureau par les mules ordinaires, un enlèvement par élévation verticale grâce à un autogire, instrument mystique par excellence et qui tire sa puissance de lui même comme son nom l’indique. Pour exacerber encore plus le spectacle, il est nécessaire que l’autogire emporte le cadavre très haut et très loin, sur la montagne de Montserrat par exemple, pour que les aigles le dévorent afin que soit réalisée pseudo-liturgiquement une corrida comme on en a jamais vu. »

Sa Sainteté Dalinienne, les moustaches radar, 10 Mai 1956.

Laisser un commentaire